Nolwenn Leroy, album « Folk »

Nom: Nolwenn Leroy
Album: « Folk »
Date de sortie: Vendredi 2 novembre 2018 chez Mercury France

PréCommande de l’album en cliquant ici

strong>Retrouvez Nolwenn Leroy sur :
👍 Facebook : facebook.com/nolwennleroyofficiel
🐦 Twitter : twitter.com/NolwennLeroy
📷 Instagram : instagram.com/nolwennleroyofficiel

nolwenn FOLK

Après « Bretonne »,« Ô filles de l’eau » et « Gemme », Nolwenn Leroy est de retour avec « Folk », un album de reprise de nos plus beaux artistes français.

Il n’est pas toujours aisé d’écrire Je t’aime. C’est parfois pour cela qu’on aime tant chanter les mots des autres.

Dans son nouvel album, Nolwenn Leroy chante Jacques Higelin, Nino Ferrer, Nicolas Peyrac ou Francis Cabrel, entre autres.

Des songwriters qui ont en commun le pouvoir de réconforter les jours de pluie. Des chansons qui font toutes parties d’un genre musical et d’un état d’esprit : le folk.

Le folk est cette musique qui réchauffe et réveille des émotions enfouies. Jouée et chantée le plus simplement du monde, une chanson folk n’a pas d’autre âge que celui de l’humanité et de ses errances.

Au plus près d’un petit groupe de musiciens respirant le bonheur de jouer, Nolwenn a enregistré 13 chansons intemporelles en live au studio Ferber.

Puisant dans ce que les fiançailles du folk et de la langue française ont engendré de plus intemporel, Nolwenn offre une nouvelle incarnation à des chansons et à des émotions.

Folk signifie populaire. En réveillant certaines de nos émotions les plus intimes, cet album réalisé par Clément Ducol (Vianney, Camille…) rappelle de la plus simple des manières à quel point Nolwenn fait partie de nos vies.

En Concert:

Mardi 26 Mars 2019
Le Trianon – Paris (75)

Mercredi 27 Mars 2019
Le Trianon – Paris (75)

Vendredi 29 Mars 2019
Le Zephyr – Hem (59)

Mercredi 17 Avril 2019
Le Liberte – Rennes (35)

Jeudi 18 Avril 2019
Cite Des Congres Nantes Atlantique – Nantes (44)

Publicités

Lisa Angell « Tournée 2018-2019 »

Nom: Lisa Angell
Concerts: « Tournée 2018-2019 »

Retrouvez Lisa Angell sur :
👍 Facebook : facebook.com/lisaangellofficiel
🐦 Twitter : twitter.com/LisaAngell

💻 Site Web:
https://www.lisaangell-fanofficiel.com/

💻 Voir ou revoir mes articles sur Lisa:
https://mesrendezvous.org/?s=lisa+angell&submit=Recherche

21768473_727067720819047_5818756655803656750_n

Lisa Angell, nom de scène de Virginie Vetrano, est une chanteuse française née le 21 septembre 1968 à Paris.

Elle est révélée notamment grâce à Dani Lary et Chrystel Camus (productrice du Château des secrets), et à Patrick Sébastien.

En 2009, Dani Lary l’invite à participer à son spectacle Le Château des secrets. Cette rencontre en entraîne une autre, celle avec Patrick Sébastien sur le plateau du Plus Grand Cabaret du monde. Ce dernier lui propose de chanter dans Les années bonheur, la produit et lui écrit les chansons de son premier album Les Divines sorti en 2011.

Produit par Philippe Swan, son deuxième album Des mots… sort en 2013. Précédant l’album, le premier single est Je saurai t’aimer. Il s’agit d’une reprise du titre de Mélanie Cohl qui est l’adaptation en français, par Philippe Swan, de The Power of Love de Céline Dion. De septembre de la même année jusqu’à fin juin 2014, elle participe régulièrement à l’émission hebdomadaire Les chansons d’abord sur France 3.

Son troisième album Frou-Frou sort le 21 avril 2014. Cet album de reprises rend hommage aux interprètes féminines des années 1930, 1940 et 1950.

Lisa Angell est retenue par France 2, par l’intermédiaire de Nathalie André, pour représenter la France au Concours Eurovision de la chanson 2015 lors de la finale à Vienne le 23 mai 2015.

Son quatrième album « Lisa Angell » est sorti le 11 mai 2015.
« N’oubliez pas » figure sur le disque ainsi que des collaborations avec Serge Lama, Patrick Fiori et Jacques Veneruso.

« Lisa Angell chante Québec » son cinquième album est sorti le 10 décembre 2016.
Découvrez les plus belles chansons canadiennes.
Un véritable hymne à la francophonie autour de ce nouveau projet.
De grands standards de Ginette Reno, Céline Dion, Diane Tell ou encore Daniel Lavoie.
Disponible en cliquant ici

« L’essentiel », le premier Best Off de Lisa est disponible en cliquant ici.

– Vendredi 02 Mars 2018 ( concert piano-voix )
à Troyes (10) – « Le Troyes Fois Plus »
Réservation en cliquant ici 

– Samedi 03 Mars 2018 ( SHOWCASE ) 
à Troyes – « Le Troyes Fois Plus »
Réservation en cliquant ici

– Jeudi 08 Mars 2018
à Veauche (42) – salle l’Escale

– Samedi 24 Mars 2018
à Saint Raphaël – Le Palais des Congrès
réservation en cliquant ici

– Samedi 19 mai 2018  ( CONCERT Annulé ) 
à Paris – Le passage vers les étoiles, Paris 11éme
Tarif: 35 Euros. Réservation en cliquant ici
Pack Vip , clique Ici

Vendredi 25 Mai 2018  ( CONCERT Annulé ) 
à Besancon – Micropolis – LES GRANDS PRIX DE L’EUROVISION
Réservation en cliquant ici

– Samedi 08 et Dimanche 09 Septembre 2018
à Saint-Raphael – salle Félix Martin
Dans le cadre du concours de chant « Il était une Voix dans l’Sud ».
Infos en cliquant ici ou au au 06 48 44 94 97 

– Samedi 23 Mars 2019
A Fondettes (37230) – Salle Michel Petrucciani
Infos: 06.80.32.69.87

Entretien avec Tihyad

Nom: Tihyad
Titre: ETRE MOI

Bio:
Né au Liban en 1979 pendant la guerre, Tihyad est retrouvé par une religieuse dans un sac poubelle, déposé dans une ruelle de Beyrouth.

Il arrive en France à l’âge de trois semaines et est adopté par une famille.

A l’âge de 18 ans, il remporte un grand concours en région Centre. Il enchaîne la même année avec un plateau TV sur France 2 où il se produit aux côtés des « Poetic Lover ». Il fonde un trio Gospel en 2003, lequel signe un album et une tournée l’été 2004.

Tihyad pose ses bagages à Orléans en 2006 après avoir parcouru la France pour y écrire son premier album solo. Il y fait de belles rencontres et termine finalement aux côtés de la belle Hélène Ségara sur la scène du Zénith.

15420823_1733006240360508_7667454207765506915_n

A l’occasion de sa venue en Bourgogne avec la chanteuse Lisa Angell, Tihyad m’a reçu quelques minutes avant de monter sur scène pour un entretien 100% Vip.

Retrouvez Tihyad sur :
👍 Facebook : facebook.com/fanclubtihyad
🐦 Twitter : twitter.com/tihyad
📷 Instagram : instagram.com/TihyadChanteur

Voici le teaser de son prochain titre  » Etre moi « 

Image

rencontre avec Nicolas Leroy

rencontre avec Nicolas Leroy

C’est en Mai 2012 que Nicolas nous a reçu pour nous parler de la sortie de son premier livre  » Ma Vie Gay « .
Un an après , Nicolas est a nouveau mon invité et il se confie sur cette année qui vient de s’écouler.
Pour voir ou revoir l’interview de 2012 , Cliquez Ici.

Sébastien : Depuis la parution de ta première interview, je reçois beaucoup de messages de personnes qui me demandent quand sort ton deuxième livre. Alors, dans un premier temps, comment ça se passe pour toi depuis la sortie ?

Nicolas Leroy : Bah écoute, ça se passe super bien et je suis vraiment content des retombées positives sur ce premier livre. J’ai reçu énormément de messages depuis la sortie. Y’a parfois des messages très touchants. Notamment, un jeune de 18 ans qui s’appelle Antoine qui m’a dit que ce livre lui avait donné du courage pour annoncer à ses parents qu’il était en couple et homo. Il a commencé par en parler à son meilleur ami qui l’a plutôt bien pris. Un samedi soir, il a pris son courage à deux mains et leur a annoncé, en déposant mon livre sur la table, qu’il était gay et en couple. Il a dit à ses parents : si vous n’arrivez pas à comprendre mon choix lisez ce livre et vous vous poserez les vraies bonnes questions. Ses parents ont accepté la situation et il vit pleinement son jeune amour. Donc c’est super génial. Je suis d’ailleurs resté en contact avec lui et on s’écrit de temps en temps. Quand je suis face à une situation comme celle-ci, je me dis que j’ai vraiment gagné mon pari. Si le livre, au-delà du bien-être que ça m’a apporté, arrive à aider des jeunes ou des parents c’est génial.

S : Ouah, c’est sûr que ce genre de messages, ça réchauffe le cœur…

NL : Oui et puis si ça peut faire évoluer quelques mentalités. Je vais te dire que c’est toujours ça de gagné. Les gens ont l’impression que l’homosexualité n’est plus un problème aujourd’hui sous prétexte qu’on en parle plus facilement. Mais c’est autre chose quand ça arrive au sein de ta propre famille. On ne se rend pas assez compte du nombre de rejets que ça peut engendrer. Finalement, moi avec le recul, j’en ai bavé, mais ma mère ne m’a chassé de chez moi. Donc j’ai eu de la chance… Heureusement que y’a de plus en plus d’associations comme le refuge pour les aider. Les parents n’ont pas conscience de toute la destruction qu’un tel rejet peut causer. Ca peut vraiment être très destructeur… Et les blessures de l’âme sont les plus dures à cicatriser.

S : Et ce deuxième livre… Tu as conscience de la grosse attente qu’il suscite ?

NL : Oh que ouiiiiiiiii. Et ça peut même vraiment faire flipper. Tu as toujours la peur de décevoir les gens. Y’a tellement une grande attente qu’il ne faut pas se planter. Du coup, je prends vraiment mon temps. Je ne veux pas être dans la précipitation en me disant qu’il faut absolument que ça sorte de suite. Ca prendra le temps que ça doit prendre mais à mon grand étonnement, je dois dire qu’il avance beaucoup plus vite que le premier. Ca permet aussi de laisser « Ma vie gay » faire son chemin. Je dois dire que le bouche à oreille est vraiment la meilleure des publicités.

Sébastien : Tu as conscience que tu nous as tous fait pleurer avec le premier ?

NL : Je me suis parfois retrouvé en larmes en écrivant certains chapitres mais je ne pensais pas que l’émotion serait si intense pour le lecteur. Parce que mon but premier, c’était pas de faire chialer tout le monde. Visiblement ça a vraiment touché les gens. J’aurais pu penser que le grand public serait majoritairement homo alors que pas spécialement. C’est quelque chose

de générationnel. Après c’est vrai qu’on a jamais parlé autant d’homosexualité qu’en ce moment dans les médias. Mais par exemple, j’ai un homme de 40 ans, hétéro, qui après avoir lu mon livre m’a envoyé un message pour me dire merci. Parce que comme il me disait, c’est pas forcément un type de livre qu’il aurait lu au premier abord et puis après l’avoir lu, il était vraiment content parce qu’en tant que père, il s’est posé des questions. Il s’est demandé comment il aurait réagi si son fils de 20 ans avait débarqué en lui apprenant qu’il était gay. Il s’est mis dans la situation en se demandant est-ce qu’il l’aurait accepté de suite ou est-ce qu’il serait parti dans une dérive comme ma mère. Le livre visiblement a apporté beaucoup de réflexion sur les lecteurs et ça c’est vraiment top. Pour citer un autre exemple, j’ai quand même une grand-mère de 86 ans qui s’appelle Renée qui a lu le livre 5 fois. Donc finalement c’est un thème qui touche vraiment beaucoup de gens.

S : Je me demandais, est-ce qu’Hélène Ségara, Lara Fabian ou Nolwenn Leroy ont lu ton livre ?

NL : Bah écoute, elles ont toutes les 3 eu leur exemplaire. Nolwenn était très contente que je lui en offre un. Elle m’a dit qu’elle le lirait avec la plus grande attention. On n’a pas eu l’occasion de se recroiser pour le moment donc je n’ai eu aucun retour.

Lara, je lui en ai offert aussi un exemplaire, mais à ce jour, je ne sais pas si elle l’a lu car elle ne m’en a pas reparlé.

Il n’y a que ma douce Hélène pour le moment qui a bien lu le livre et qui m’en a reparlé par la suite. Elle a trouvé le livre très touchant, émouvant, avec des passages très durs à lire car extrêmement tristes. Elle a d’ailleurs posé avec mon livre dans les mains. C’est ma grande fierté cette photo qui est désormais dans mon hall d’entrée à la maison.

J’aimerais bien en avoir une aussi un jour avec Lara et Nolwenn posant avec le livre. Ca serait vraiment un beau cadeau…

S : En parlant de ça, le nouveau single de Lara Fabian parle de l’homosexualité, tu en penses quoi ?

NL : Oui, « Deux ils deux elles »

Ah Lara… Elle a le don de trouver les mots qui te font frissonner. C’est vraiment une très belle chanson pour une très belle cause. Et d’autant plus parce que c’est la nôtre. L’amour est universel, peu importe les différences et les étiquettes. Et puis l’amour c’est la source du bonheur tout simplement…

S : « Ma nouvelle vie » tu peux nous le dévoiler en quelques mots ? Et pourquoi ce titre au fait ?

NL : Je trouvais que c’était la suite logique du premier. Après, pourquoi « Ma nouvelle vie » ? C’est vraiment au sens spirituel, j’entends par là une nouvelle vie à partir du moment où tout le monde sait désormais que je suis homo, fier de l’être, que j’assume tout et que c’est vraiment une vie différente. Y’a vraiment un avant et un après coming-out. On est plus dans la crainte, dans la peur de dire les choses. On vit notre vie pleinement. On se pose plus les questions sur le regard des autres. Maintenant on me prend comme je suis. Après, si mon homosexualité dérange quelqu’un c’est que cette personne n’est pas intéressante. Dans ce cas tu continues ta route et ces gens là tu les laisses sur le bas coté.

Pour en revenir au nouveau livre qui prend forme, c’est vraiment une suite pure et dure. Le lecteur qui ouvre le deuxième aura l’impression que y’a jamais eu de coupure avec le premier. Y’a pas de mal de personnes qui, en arrivant à la fin du premier, n’avaient qu’une envie :

tourner la page pour connaître la suite. D’ailleurs dans mon épilogue, je donnais rendez-vous à mes lecteurs pour de nouvelles aventures… Ca laissait sous-entendre qu’une suite était déjà prévue à « Ma vie gay ».

S : Sans révéler la fin de ton livre. Je voulais te dire qu’on s’attend à tout sauf à ça…

NL : Oui les derniers chapitres ont surpris et touché beaucoup de gens.

S : Que penses-tu de toute la polémique autour du mariage gay ?

NL : C’est juste hallucinant de voir des manifestations contre le mariage. On a l’impression d’être dans un pays d’arriérés. Le pire dans tout ça, c’est que dans une dizaine d’années, ceux qui en font toute une histoire aujourd’hui se trouveront bien bêtes de constater que cet ajustement des valeurs et droits humains n’aura rien changé de leur propre vie. Ca prend des proportions dingues pour rien du tout.

S : Et ton avis sur le droit à l’adoption ?

NL : Je pense toujours que c’est quelque chose de positif et je ne vois pas en quoi avoir deux papas ou deux mamans va rendre l’enfant plus malheureux qu’un autre. Je suis même quasiment sûr que l’enfant aura parfois bien plus de sérénité dans un couple homo parental que dans certains couples hétéros.

S : Toujours des envies d’enfants ?

NL : Plus que jamais. J’ai du mal à imaginer ma vie sans enfant.

S : Grosse question qui revient pas mal dans les messages que je reçois. Est-ce qu’une séance de dédicace est enfin prévue ?

NL: Alors ça, c’est quelque chose que je ne connais pas encore mais qui m’excite au plus haut point. Partir à la rencontre de ses lecteurs, ça doit vraiment être quelque chose de génial. Je reçois pas mal de messages. Je ne peux pas donner de dates pour le moment mais je vous promets qu’en 2013 on va se rencontrer…

S : Cette réponse va ravir bon nombre de lecteurs. Pour « Ma nouvelle vie » pas de date concrète encore ?

NL : Non pas pour le moment, il faut déjà me laisser le temps de le finir. Mais il se fera moins attendre que le premier…

S : On aura l’occasion de se retrouver quand la date sera connue.

NL : Avec plaisir, c’est toujours fort sympathique ces petits rendez-vous avec toi.

S : Un dernier mot pour tes lecteurs ?

NL : Un énorme merci, car le succès de ce livre c’est grâce à vous…

En attendant vous pouvez toujours vous procurer « Ma vie gay » – PhV Editions.
Site Internet : http://www.nico-leroy.com/
Page Facebook : Nicolas Leroy Officiel
Photos : Vincent CATTIAUX

NICO1

Image

Nicolas Leroy « Ma Vie Gay »

« MA VIE GAY » Un beau livre en perspective sur l’homosexualité et la difficulté toujours tabou d’évoluer dans ce monde. L’affrontement et le déchirement qui persiste aujourd’hui encore quand un parent apprend l’homosexualité de son enfant. En 2012, le sujet reste tabou alors qu’il ne devrait plus l’être. L’important dans la vie étant de savoir « AIMER »… Peu importe les différences qui, au fond, n’existent pas.

Vous découvrirez le combat d’une jeune homme de 20 ans qui rencontre son premier grand amour. Jusqu’au jour où sa vie va basculer. N’acceptant pas l’homosexualité de son enfant, sa mère le détruira de jour en jour en voulant le protéger. Le choix d’un enfant prêt à abandonner son premier grand amour pour tenter de sauver sa mère en detresse. Une incompréhension qui le mènera vers sa propre déchéance. Son attachement pour la musique, ses rencontres musicales avec Hélène SEGARA, Lara FABIAN ou encore Nolwenn LEROY lui donneront la force de se battre un peu plus chaque instant, là ou le mot « suicide » trotte dans sa tête.

Nicolas LEROY sort son premier livre.
Découvrez en exclusivité l’interview qu’il ma accordé

Sébastien : Ton premier livre sort le 30 juin 2012, le choix de cette date est-il prémédité ?

Nicolas Leroy : Effectivement je n’ai pas choisi cette date au hasard. Sortir un livre sur l’homosexualité le jour de la Gay Pride parisienne prend tout son sens car c’est notre journée. C’est un jour de fête où je me rends depuis maintenant 10 ans. Et c’est pour moi une journée importante, le fait de voir des milliers de personnes réunies autour d’un même combat, ça permet de réaliser que nous ne sommes pas seuls. Et c’est bien de vouloir faire avancer les choses. On est des gens comme tout le monde, il faut sortir des clichés.

S : Puisque tu parles de changement, penses-tu que François Hollande tiendra ses promesses sur le mariage gay ?

N.L. : Bah écoute, j’espère de tout cœur que cette loi passera enfin. Pour être franc, je ne sais pas encore si je me marierai ou pas mais c’est une cause que je défends. Après, chacun doit être libre de son choix. J’ai des amies qui se pacsent à la rentrée faute de mariage en l’occurrence. C’est sûr que le droit au mariage nous apporterait plus d’avantages. Le Président l’a promis pour mai 2013. Reste à voir s’il tiendra ses promesses…

S : Que penses-tu de l’homoparentalité ?

N.L. : Je suis totalement « POUR ». Je ne vois pas en quoi un enfant serait malheureux sous prétexte qu’il aurait deux papas ou deux mamans. Le principal c’est surtout qu’il soit entouré d’amour. Là aussi, il y a encore beaucoup de choses qui doivent évoluer. On ne parle pas de normalité mais d’acte d’amour. Quand on voit ou entend parfois la maltraitance d’un couple hétéro sur un enfant, ça c’est de l’anormalité et c’est quelque chose qui me révolte.

S : Ce thème semble te toucher, tu as envie d’avoir des enfants ?

N.L. : Oui, je n’ai jamais caché ce désir d’enfant autour de moi. Plus le temps passe et plus j’y pense. Pour le moment, je ne sais pas encore comment… Je ne sais pas si j’ai envie d’adopter ou d’avoir mon propre enfant. L’idéal serait de trouver un couple lesbienne avec qui je m’entends suffisamment bien pour donner naissance à cet enfant. Je pense que ça lui permettrait en plus d’avoir plein de repères et un équilibre. Il saurait ouvertement qui sont les papas et les mamans. Cet enfant aurait quatre fois plus d’amour.

S : Peux-tu nous parler de ce livre qui semble si cher à ton cœur ?

N.L. : Ce livre est une belle réflexion sur la vie. Il parle d’un jeune homme de 20 ans qui rencontre son premier amour. Le début d’une love story. Ils ont trois jours pour s’aimer car Gregg part pour 3 semaines aux Etats-Unis. S’ensuivent de nombreux doutes sur cet amour naissant à cause de la distance et du manque. Ils se retrouvent aux termes de cette longue attente. Et au moment où ils sont les plus heureux, la mère de Nicolas découvre l’homosexualité de son fils. Il se retrouve alors en plein drame familial. Il doit choisir entre sa mère et celui qu’il appelle « l’amour de sa vie » suite à un chantage affectif qui, au fil des chapitres, le détruira.

S : C’est autobio ?

N.L. : En très grande partie oui. D’où le titre « Ma vie gay »

S : Ce livre est-il thérapie pour toi ? Penses-tu qu’il fera avancer les choses ?

N.L. : Effectivement, ce livre m’a demandé un gros travail sur moi. Tu sais, je suis quelqu’un qui malgré les apparences parle relativement très peu de moi. Du coup, c’est un peu un livre à cœur ouvert. On rentre dans l’intimité. On apprend à connaître qui je suis vraiment. On m’a dit récemment que j’avais écris avec les mots du cœur et que c’est ce qui touche et bouleverse au travers de ces pages. Du coup, c’était vraiment un très beau compliment.
Maintenant, est-ce qu’il peut faire avancer les choses ? Je le souhaite profondément… J’espère qu’il aidera tout jeune gay qui découvre son homosexualité et qui passe par ses phases de doute. C’est très dur d’annoncer à ses parents qu’on est homo et souvent assez dure de trouver son chemin avant la sérénité. Après, le livre pousse au bout de sa propre réflexion. Comment je réagirai si j’apprends l’homosexualité de mon enfant ou d’un ami demain ? J’espère de tout cœur que tout parent qui le lira se posera les vraies questions et ne fera pas les mêmes erreurs que ma mère. Parce que je pense vraiment et sincèrement qu’être homo ou hétéro c’est une simple étiquette… On est un être humain à part entière et la seule chose qui permet de survivre dans ce monde de fous aujourd’hui c’est l’amour. C’est le sentiment le plus beau qui puisse exister. Et tout jeune homo ne doit pas avoir honte. On est beaucoup, il n’est pas seul… Et il doit être fier de ce qu’il est, il aspirera alors à une jolie vie.

S : Question importante, où peut-on se procurer le livre ?

N.L : Il est toujours en vente par correspondance (ndlr : infos sur http://www.nico-leroy.com). Il est sur deux sites internet : PriceMinister et Ebay. Et on peut aussi le trouver dans le Marais à Paris à la librairie « Les mots à la bouche ».

S : Lara Fabian, Nolwenn Leroy et Héléne Ségara sont 3 personnes précieuses pour toi. Etaient t’elles au courant de la sortie de ton livre ?

N.L. : C’est vraiment 3 femmes que j’aime profondément. Je suis quelqu’un qui ne peut vivre sans musique. La seule qui était courant de la préparation et de la sortie de ce livre, c’est Hélène car elle a déjà lu une partie du livre en avant-première il y a quelques mois. C’est quelqu’un qui m’a encouragé à continuer à aller au bout du projet car l’homosexualité c’est un thème qui la touche. Pour ce qui est de Lara ou de Nolwenn, je n’ai pas eu l’occasion de les croiser dernièrement donc je ne pense pas qu’elles soient au courant de la sortie de mon livre. Mais en même temps tout va tellement vite aujourd’hui avec Internet…

S : Si on te propose d’adapter ton histoire pour un téléfilm ou un court métrage. Accepterais-tu ?

N.L. : Si une telle proposition venait, je pense que oui. Ca permettrait de parler de l’homosexualité sous une forme différente. Si ça peut permettre de faire évoluer quelques mentalités. Je n’hésiterai donc pas une seconde.

S : Un deuxième livre est-il prévu ?

N.L : Suite à une très grosse demande, « Ma vie gay » aura une suite. J’en ai d’ailleurs commencé l’écriture il y a quelques semaines…

S : Un dernier mot pour tes lecteurs ?

N.L : Un énorme MERCI à toutes les personnes qui m’ont soutenu dans ce projet. Merci à tous ceux qui ont d’ores et déjà acheté le livre. Les chiffres des pré-commandes ont juste été extraordinaires et tout ça c’est grâce à vous. Donc MERCI, MERCI et MERCI…

S : Nicolas, je t’ai moi aussi toujours soutenu et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Merci de m’avoir accordé de ton temps.

N.L : Merci à toi et à bientôt.

Site internet : http://www.nico-leroy.com/
Le site internet ouvrira ses portes le 30 juin 2012.

Page Facebook : Nicolas Leroy Officiel.

Photos : Vincent CATTIAUX